Partenaires




Rechercher


Accueil du site > Cereq > L’équipe du BETA Céreq

L’équipe du BETA Céreq

Magali Jaoul-Grammare est Chargée de Recherche CNRS et membre du BETA. Elle dirige le centre associé au Céreq (CAR Alsace) au sein du BETA depuis le 1er septembre 2015. Elle s’intéresse aux choix d’orientation, aux parcours de formation et à l’insertion professionnelle des diplômés du supérieur. Ses recherches portent plus généralement sur les relations entre enseignement supérieur, marchés du travail et croissance économique dans leur triple dimension - institutionnelle, théorique et économétrique- afin de comprendre les interférences existant entre les divers systèmes et leurs effets sur les inégalités. Elle participe régulièrement aux groupes d’exploitation du Céreq et fait partie du Groupe de Travail sur l’Enseignement Supérieur (GTES) au sein duquel elle co-anime un groupe d’études sur les Docteurs.

Michèle Forté enseigne à l’Institut du Travail. Elle réalise sa recherche dans l’équipe BETA-Céreq, dont elle a été directrice de 1997 à 2000. Ses domaines de recherche portent principalement sur l’analyse du marché du travail. Elle a notamment étudié la coexistence de difficultés de recrutement et de difficulté d’accès à l’emploi. M. Forté développe, par ailleurs et depuis quelques années, des études en collaboration internationale : dans le domaine des rapports sociaux inter-générationnels (comparaisons France / Japon).

Claire Mainguy est maître de conférences HDR en économie. Son domaine de recherche est l’économie du développement avec un intérêt particulier pour les pays les moins avancés au travers de trois problématiques qui les concernent directement : l’intégration régionale, en particulier la politique de coopération de l’Union européenne envers le Sud et son appui aux processus d’intégration régionale ; les spécialisations à l’exportation ; les impacts des investissements étrangers sur les économies d’accueil, notamment sur les ressources humaines. En ce qui concerne ces deux derniers points, ses travaux récents portent sur les ressources minières. Un autre centre d’intérêt est constitué par le champ de la coopération universitaire avec les pays du Sud, tout particulièrement avec le Mali.

Faustine Perrin, est maître de conférences en économie. Ses domaines de recherche portent sur les inégalités de genre appliquées aux théories de la croissance à travers divers domaines comme les dotations en capital humain, l’évolution démographique, la fécondité ou l’industrialisation. 

Isabelle Terraz, maître de conférences en économie, enseigne à l’IUT Louis Pasteur (Université de Strasbourg). Membre du BETA et de l’OPEE (Observatoire économique des politiques économiques en Europe), ses travaux portent principalement sur le lien entre institutions du marché du travail et croissance économique, et sur la prise en charge publique et privée du chômage en Europe. Cette dernière thématique est notamment appréhendée à travers la dimension du genre.

André-Laurent Mahieu, Professeur agrégé de Sciences économiques et sociales, détaché auprès de la Faculté des sciences économiques et de gestion (FSEG) de l’Université de Strasbourg où il est enseignant. Il coordonne notamment le dispositif « Oui, si » au sein de la faculté.

M’Hamed Dif, Chercheur associé au BETA, retraité, demeure très actif sur les thèmes liés aux Systèmes et politiques de formation , notamment en termes de comparaisons européennes. Il est notamment membre du Conseil de Coordination du Réseau Européen de la Recherche sur la Formation professionnelle (VETNET co-convenor and reviewer) au sein de l’EERA (European Educational Research) jusqu’en 2020.

Modifier cet article

Dans la même rubrique :