Partenaires




Rechercher


Accueil du site > Membres > Doctorants, Docteurs et Post-Doctorants > Fiches > LABIC Paul > Travaux de recherche - Publications > La centralisation et la dématérialisation des flux conformité pour s’implanter dans des pays "à risque"

La centralisation et la dématérialisation des flux conformité pour s’implanter dans des pays "à risque"

Il s’agit d’établir une cartographie des risques dans plusieurs dizaines de pays et filiales, avec souvent des organisations héritées de fusions/ventes successives, d’évaluations de la situation de clients, fournisseurs et intermédiaires – eux-mêmes exposés à des risques – plus ou moins importantes. La for- mation des personnels exposés doit tenir compte de facteurs externes, du fait des cultures et perceptions variées dans des organisations étendues.

Cette variété de situations, avec des filiales détenues minori- tairement ou des partenaires exposés, nécessite une analyse fine de chaque cas et une centralisation des flux d’informations. L’organisation de la fonction conformité peut être centralisée ou décentralisée, mais sans vision globale, il y a le risque qu’un nouveau partenaire ne soit pas évalué ou qu’un fournisseur stratégique ne soit pas réévalué car « déjà bien connu ».

Seule la dématérialisation des échanges permet de répondre à ces enjeux organisationnels et informationnels. La « chaîne » conformité doit être intégrée dès le début des projets, qu’ils soient de sélection d’un partenaire commercial ou d’un four- nisseur industriel, mais aussi de développement d’une nouvelle implantation et évidemment d’acquisition d’une entreprise étrangère.

https://www.compliances.fr/product-...

Modifier cet article