Partenaires




Rechercher


Accueil du site > Actualités > Nomination de Nicolas Lampach à un des Prix de thèse de la Fondation Université de Strasbourg

Nomination de Nicolas Lampach à un des Prix de thèse de la Fondation Université de Strasbourg

Il y a 4 ans, Nicolas Lampach finalisait son master en économie agroalimentaire à l’Université des ressources naturelles et des sciences de la vie appliquées et lorsque l’appel d’offre pour un contrat doctoral IDEX de notre Université circulait dans le réseau international des économistes du risque et de l’assurance. 8 mois plus tard, il était sélectionné pour le poste et démarrait sa thèse sur la problématique de la gestion des risques en univers ambigü à l’Université de Strasbourg. Il sera rattaché à l’école doctorale Augustin Cournot et au BETA.
Une des originalités, et forces, de la thèse de Nicolas est qu’elle est composée d’une partie théorique, d’une partie économétrique et d’une partie expérimentale. La première partie développe un modèle qui permet d’obtenir des prédictions théoriques sur les décisions des entreprises lorsque leurs activités génèrent de nouveaux risques, non encore bien évaluables. L’économie du risque et de l’incertain ainsi que l’analyse économique du droit sont mobilisées dans cette partie. Les prédictions théoriques obtenues ont, ensuite, été testées au LEES, le Laboratoire d’Economie Expérimentale de Strasbourg. Dans une troisième partie, et en partenariat étroit avec la délégation régionale d’EDF à Strasbourg, Nicolas a proposé de se concentrer sur un risque particulier, difficilement assurable aujourd’hui du fait de son évaluation encore difficile. Il s’agit du risque de non atteinte de la performance énergétique annoncée lors de la rénovation de maisons individuelles. L’étude économétrique a été centrée sur le programme « Je rénove BBC » portée par la Région Alsace, en partenariat avec l’ADEME et le pôle Fibres-Energivie.
Le travail de Nicolas a été effectué en moins de 3 ans. Il a été qualifié d’exceptionnel par le jury de soutenance et a déjà donné lieu à plusieurs publications. Nicolas est, aujourd’hui, en formation post-doctorale à l’Université de KU Leuven travaillant sur un projet Horizon 2020 (EUTHORITY) dans le domaine de la recherche juridique empirique.


Sandrine Spaeter-Loehrer
 

Modifier cet article