Working Paper BETA #2021-08
 

Download paper     Back to the working paper list of year 2021      Back to the working paper list

Auteur(s) : Jean-Luc Gaffard

Titre : Théorie et politique économiques à l’épreuve des crises. Essai sur les fondements économiques du libéralisme social.

Résumé : Les crises, crise financière de 2008, crise sanitaire de 2020, crise écologique récurrente ont des effets destructeurs sur les économies comme sur les théories censées expliquer leur évolution. Le projet qualifié de néo-libéral est remis en cause concrètement quand les repères habituels, issus de la théorie économique dominante, sont perdus et les politiques se rallient à ce qu’il est convenu d’appeler des mesures non conventionnelles. Les sociétés développées semblent osciller entre la continuation de ce projet avant tout guidé par la confiance dans les régulations par des marchés aussi flexibles que possible et une rupture incarnée dans le retour au pouvoir d’États autoritaires jouant de nationalismes identitaires. Cette situation n’est pas sans rappeler celles déjà vécues à la fin du XIXe siècle puis dans les années 1920-1930, situations de crise du libéralisme et de la théorie économique, un libéralisme qui a dû se renouveler pour ne pas sombrer et qui a pris la forme du libéralisme social dont le trait distinctif a été de faire place à une régulation macroéconomique au coeur d’un renouvellement de la théorie économique elle-même. Fort de cette expérience, le propos du texte qui suit est de faire valoir les avancées théoriques nécessaires et, par suite, les fondements économiques d’un libéralisme social présenté comme la réponse institutionnelle la mieux adaptée à la conduite d’économies de marché qui s’avèrent de nouveau être intrinsèquement instables mais néanmoins capables de résilience.

Mots Clé : coordination, entreprise, instabilité, institutions, État, libéralisme, monnaie, nation, norme, rationalité, travail.

JEL Classification : B 41, O 43, P 17, P 4