Comment rester en France durant 3 mois ?

Comment rester en France durant 3 mois ?

Quels documents fournir pour voyager en France ?

Le visa Schengen peut être compliqué. Non seulement parce qu’il n’est utilisable qu’en Europe mais parce qu’il varie selon le pays que vous visitez en Europe, mais aussi selon le pays dans lequel vous vivez. Ainsi, si comme plusieurs voyageurs, vous vous demandez comment vous pouvez demeurer en France pendant plus de 90 jours, alors cet article est pour vous. Découvrez-y la procédure pour y arriver.

Avoir un visa de long séjour

Si vous envisagez de séjourner en France plus de 90 jours, vous devez au préalable obtenir un visa de long séjour, sauf si votre nationalité le permet.

En effet, quel que soit le temps que vous prévoyez de séjourner en France, les visas de longue durée sont limités à une durée de validité de 3 mois à un (01) an. Ainsi, si vous souhaitez continuer à séjourner après l’expiration de votre visa, vous devez demander un permis de séjour en cours.

De même, un visa long séjour pour la durée de sa validité est identique aux visas Schengen qui vous permettent de voyager et de séjourner hors de France jusqu’à 90 jours sur une période de 180 jours dans les mêmes conditions comme si vous aviez un visa Schengen.

Comment définir le visa Schengen ?

Le visa Schengen est un visa touristique valable 90 jours pour les pays de l’espace Schengen. Ces pays de l’espace Schengen sont dotés d’un système sans visa qui permet aux résidents français de se déplacer sans présenter de passeport à chaque fois qu’ils franchissent leurs frontières pour un autre pays de cet espace. C’est comme si vous êtes dans un pays et où vous êtes libre de vous déplacer comme bon vous semble.

En savoir + :  Tout savoir sur la croisière en Antarctique

sejour à Paris

Comment avoir le visa Schengen ?

Vous pouvez aujourd’hui demander un visa Schengen au consulat ou à l’ambassade d’un pays appartenant à l’espace Schengen.

Une demande de visa Schengen est souvent réservée à ceux n’appartenant pas à l’espace européenne. Il faut noter que certaines nationalités ne sont pas requises pour les courts séjours (moins de 3 mois). Pour cela, vérifiez vos exigences par rapport à la liste des pays éligibles, il est important que vous suiviez la procédure avec le plus grand soin pour éviter le refus des visas en cas de besoin.

En revanche, pour la liste des pièces à fournir pour avoir vos visas Schengen, vous devez savoir que, les pièces justificatives requises pour la constitution de votre dossier peuvent varier d’un pays à l’autre.

Pour faire la demande d’un visa Schengen au consulat français pour séjourner en France, vous aurez besoin de certains documents :

  • Vous (le demandeur) devez ajouter la date et émarger le formulaire de demande de visa Schengen
  • Une photo d’identité
  • Avoir un passeport valide ,car la validité de votre passeport doit être d’au moins 3 mois au-delà de la validité du visa demandé.
  • Présenter des justificatifs qui motivent votre séjour en France. Par exemple, une attestation de nomination d’un établissement d’enseignement ou d’un organisme de formation. Une lettre de la famille si elle réside sur le territoire du pays d’accueil ou l’espace Schengen, et une réservation d’hôtel.
  • Avoir un certificat d’admission français. Délivré sous quelques conditions, ce certificat est applicable aux candidats résidant dans le pays d’accueil. Plusieurs procédures doivent être remplies par ce dernier. En effet, dans le cadre de la demande d’attestation d’obtention d’un visa de court séjour, un justificatif de ressources financières est exigé pour les étrangers résidant en France ou durant leur séjour dans l’État Schengen. Par exemple : justificatif de domicile, justificatif de solde bancaire, quittance de paiement, relevé bancaire. Pour ceux qui ne sont pas français, il peut s’agir d’un problème de justificatif de domicile, comme une quittance de loyer.
En savoir + :  Comment obtenir un visa Schengen ?

Une fois tous ces documents du dossier réunis, vous devez les déposer directement au consulat ou à l’ambassade du pays de l’Union européenne où la procédure a été établie.

5/5 - (6 votes)

Laure

Laure, rédactrice dans le domaine de la santé, chirurgie et mutuelle. Je m'intéresse également au changement climatique.