Faut-il immatriculer sa trottinette électrique ?

Faut-il immatriculer sa trottinette électrique ?

Pourquoi utiliser la trottinette électrique ?

La trottinette électrique est une excellente alternative au transport en voiture, notamment dans les grandes villes. Mais connaissez-vous le procéder pour immatriculer une trottinette électrique ?

Quelle est la différence entre une trottinette électrique et une trottinette classique ?

La trottinette électrique est une trottinette motorisée qui utilise une batterie pour alimenter un moteur. Cela permet à la trottinette électrique d’atteindre des vitesses supérieures à celles d’une trottinette classique. La trottinette électrique est également plus lourde et plus encombrante qu’une trottinette classique. Du coup, c’est vraiment un engin de transport personnel très pratique, notamment en ville. Pour pouvoir circuler librement avec votre trottinette, vous devez toutefois procéder à son immatriculation. Heureusement, ce n’est pas très compliqué et nous allons vous expliquer comment faire.

Trottinette en ville

Que dit la réglementation à propos des trottinettes électriques ?

La loi sur les trottinettes électriques a été adoptée en France en septembre 2017. Cette loi stipule que les trottinettes électriques doivent être immatriculées au Registre National des Véhicules à Moteur (RNVP) pour circuler sur les voies publiques. L’immatriculation est obligatoire pour toutes les trottinettes électriques, qu’elles soient destinées à un usage personnel ou professionnel. Elle permet de circuler légalement sur les voies publiques et de bénéficier d’une assurance en cas d’accident.

Au-delà de l’obligation liée à la réglementation, plusieurs raisons peuvent vous inciter à vouloir immatriculer votre trottinette électrique :
1. L’immatriculation permet d’identifier les trottinettes électriques et de les différencier des autres véhicules.
2. Elle facilite l’identification du propriétaire en cas de problème ou d’infraction.
3. Immatriculer l’ensemble des trottinettes en circulation sur le marché permet de collecter des données sur cette catégorie d’engin, ce qui pourrait être utile pour évaluer leur impact sur la circulation et l’environnement.

En savoir + :  Peut-on changer une batterie de trottinette soi-même ?

Quels sont les documents nécessaires pour immatriculer une trottinette électrique ?

Pour immatriculer votre trottinette électrique, vous aurez besoin d’une photocopie de votre carte d’identité ou de votre passeport, d’une photocopie de votre permis de conduire, d’une attestation d’assurance et du certificat de conformité du véhicule. En France, le certificat d’immatriculation coûte environ 75 euros.

Où doit-on effectuer l’immatriculation d’une trottinette électrique ?

Une fois que vous avez rassemblé tous les documents nécessaires, vous pouvez les déposer dans un bureau de la Sous-préfecture ou de la Préfecture de votre département. Vous recevrez alors votre certificat d’immatriculation et votre plaque d’immatriculation dans les 15 jours ouvrables.

Si vous ne souhaitez pas vous rendre en préfecture ou en sous-préfecture, vous pouvez aussi effectuer votre demande d’immatriculation en ligne. Pour ce faire, rendez-vous sur le site internet du RNVP (Registre National des Véhicules à Moteur) pour créer un compte. Vous devrez fournir les informations suivantes : nom, adresse, numéro de téléphone, adresse email. Une fois votre compte créé, vous pourrez vous connecter et cliquer sur le lien « Immatriculation d’un véhicule ». Renseignez ensuite les informations sur la trottinette électrique : marque, modèle, date de 1re mise en circulation, puissance du moteur, nombre de roues… Une fois toutes les informations enregistrées, le site internet vous invitera à payer la taxe d’immatriculation. Ce montant est de 8 euros pour les particuliers et de 16 euros pour les professionnels. Après avoir payé la taxe, le RNVP fournira une carte grise à mettre sur la trottinette électrique.

Balade en trottinette

5/5 - (1 vote)

Laure

Laure, rédactrice dans le domaine de la santé, chirurgie et mutuelle. Je m'intéresse également au changement climatique.